L’Empordanet et ses terres médiévales

Aujourd’hui, mon parcours se situe entre Gérone et la côte, au détour de la Brisbal d’Empordà : l’Empordanet et ses petits villages au bon nombre de réminiscences médiévales.

Parenthèse coupée du temps, Monells a conservé tout son charme avec ses bâtisses en pierres, ses arcades et ses fortifications. Implantée à cheval sur la rivière Rissec, la cité de l’Empordanet est le résultat d’un mélange d’époque romane et de style gothique plus récent.

Petit trésor médiéval au coeur de l’Empordanet, Peratallada a préservé son caractère rural et reste fidèle à ses origines architecturales. Le village tout entier est sculpté dans le grès et a sauvegardé ses vieilles maisons à meneaux, à fenêtres gothiques trilobées, et des passages couverts. Je suis fascinée par le dédale des rues empierrées qui me mènent à de petites cours intimes. Au-delà de ses charmes historiques, Peratallada est connue pour son artisanat d’art et sa gastronomie. Je ne peux résister à l’odeur de la viande grillée et à la terrasse fleurie d’El Borinot.

De taille plus humble, Palau-Sator, d’origine romaine, propose des restes de murailles et la tour de « les Hores », qui doit son nom à l’horloge accrochée à sa façade, est un passage obligatoire pour entrer dans le village. Il ne me faut que quelques minutes pour le parcourir, mais le cadre rural qui entoure Palau-Sator, en pleine nature, est d’une grande beauté.

Ma dernière halte de la journée s’effectue à Pals. Perché sur un promontoire, la cité se voit de loin. Pals se caractérise par ses façades aux fenêtres en ogive et aux balcons en pierre. Les rues me dévoilent des arcs gothiques et des sépultures médiévales. Un petit tour dans les boutiques d’artisanat agrémente cette visite. Je marche ensuite jusqu’au Mirador Josep Pla pour contempler la vue qui s’étend jusqu’aux Illes Medes.

Cela me fait penser qu’il me reste encore de nombreux coins à explorer !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *