Formentera, le paradis secret

Chuut… c’est un secret ! A moins d’une heure de vol de Barcelone se trouve un petit paradis perdu… Direction Ibiza, oui, mais la « Isla blanca » n’est qu’une étape pour emprunter le ferry. Après 30 minutes de croisière, je débarque à La Sabina, port modeste et réaliste de Formentera. A mon arrivée, ce ne sont pas les loueurs de vélos et de scooters qui manquent. Et pour cause, le relief doux paraît l’allié principal des randonnées à vélo. Allez, mon havre de paix m’attend : un bungalow à quelques pas de la mer, le chant des cigales et l’odeur des pins pour m’accueillir. Bienvenue au paradis !

Curieuse de découvrir les fameuses plages de sable blanc, je me rends aux plages d’Illetes et Llevant qui s’étendent sur un isthme de terre. Les eaux transparentes sont un appel à la baignade ! Que demander de plus pour fuir les agitations de la civilisation ?

Un coup de coeur ? Difficile, mais j’opterai pour Beso Beach, pour le nom, certes, son chiringuito les pieds dans le sable, mais aussi la beauté de ses eaux turquoises.

Voilà, Formentera, c’est ça : quelques 20 kilomètres de côtes, toutes plus belles et différentes les unes que les autres. Pour n’en citer que quelques-unes, les plages de Mitjorn, Es Arenals, Es Pujols et Es Caló ont chacune leur charme.

Allez, je vous fais visiter ?! Outre la route principale qui traverse l’île dans toute sa longueur, ce sont surtout les petits chemins que j’aime emprunter : ils sont bordés par des murs de pierre. J’y admire la magnifique architecture traditionnelle ou bien les figuiers, véritables sculptures au milieu des champs ou encore les vignes au raisin fraîchement cueilli. Pour me diriger, je me fie aux panneaux en bois à direction. En route, je fais la connaissance avec de petits autochtones de couleur verte, j’ai nommé, le Poarcis Pityusensis Formenterae !

La photo souvenir de Formentera ? Sans aucun doute l’arrivée au Phare du Cap de Barbaria, au bout de l’île.

Rassurez-vous, l’île de Formentera n’est pas déserte. Pour preuve, je me rends au village de  San Francesc Javier. L’église fortifiée représente le centre du village et le petit centre-ville à taille humaine est le plus animé de l’île. Il traduit au premier coup d’œil la quiétude de ses mille habitants.

Formentera, c’est aussi ses falaises, aux couleurs rougeâtres et un lieu propice aux couchers de soleil. Il n’y a pas à dire, la plus petite île des Baléares fait tout simplement rêver.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *