Le Musée Picasso de Barcelone

Le Musée Picasso, l’un des musées les plus importants de Barcelone

Que faire à Barcelone par un dimanche pluvieux, si ce n’est profiter des nombreux musées ? Je me suis donc rendue au Musée Picasso , la galerie d’art la plus fréquentée de la ville.

Situé en plein Cœur du Born, le Musée Picasso occupe cinq palais dans la rue Montcada, qui constituent l’une des meilleures démonstrations de l’architecture gothique civile catalane. Les palais possèdent une structure commune autour d’une cour intérieure centrale et d’un grand perron noble qui y donne accès.

Une exposition temporaire : Cubisme et guerre

Avant d’explorer les salles de la collection, j’entame ma visite par l’exposition temporaire : Cubisme et guerre. Cette exposition regroupe le travail d’artistes qui, malgré le conflit, ont refusé de se servir de la guerre pour l’inclure dans leurs oeuvres.

Alors que les jeunes Français étaient mobilisés, les artistes trop âgés, inaptes ou étrangers se dédièrent à la peinture et à la sculpture : Pablo Picasso, Juan Gris, Diego Rivera, Gino Severini, Jacques Lipchitz, Henri Laurens et Henri Matisse refusèrent la guerre comme thème à leur art. Fernand Léger et Georges Braque, qui ont combattu sur le front, ont eu des réponses artistiques plus différentes face au conflit. Ils sont également inclus dans cette exposition.

Une collection de plus de 4 300 oeuvres

Malgré le nombre d’oeuvres annoncé, je m’attendais à voir beaucoup plus de peintures datant de ses périodes bleue et rose, qui sont parmi ses plus connues. Evidemment, la visite du Musée vous donne un aperçu plus complet de l’évolution de Picasso et de ses liens artistiques avec la ville catalane. La majeure partie des peintures exposées font partie de la période comprise entre 1890 et 1917. Les principales sont la Science et la Charité (1897) ou l’Arlequin, peint en 1917. En outre, c’est plutôt amusant de reconnaitre des lieux de la ville dans les premiers travaux de l’artiste, comme la plage de la Barceloneta, la tour de Colomb, la rue de la Mercé où l’artiste a vécu ou encore la rue de la Riera où il avait son studio au début du 20ème siècle.

Avant de visiter le Musée, je n’avais aucun doute au sujet du talent de Picasso. La vue de ses œuvres réalisées dans sa jeunesse, à seulement 14 ans m’a conforté dans mes idées ! Ceci dit, la chose qui m’a le plus intéressé est le parallèle entre l’œuvre de Velázquez, les Ménines et les études de Picasso.

La palette de couleurs utilisées pour ces oeuvres fut un bon moyen d’oublier le temps maussade de ce dimanche.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *