Bienvenue à Valls, la capitale des oignons doux

Le week-end dernier, je participais à une calçotada à Fontscaldes, petit village situé  à côté de la municipalité de Valls. Ce fut l’occasion de visiter la ville réputée pour ses calçots, avant de prendre part à la fameuse calçotada, quelques kilomètres plus loin.

Valls, des itinéraires variés pour découvrir la ville

L’Office de Tourisme de Valls propose des itinéraires pour se  promener dans la ville et pour se familiariser avec l’histoire et les traditions de la municipalité. On entend souvent dire qu’à Valls on aime regarder le ciel, pour y admirer les châteaux (castells), manger des calçots (oignons doux), boire à la cruche (porró) ou pour montrer le clocher le plus haut de la Catalogne. Mais au-delà des clichés, Valls est une ville à découvrir à travers de nombreuses autres façons.

Il est très agréable de se balader dans la vieille ville de Valls. C’est à cet endroit par exemple, qu’on trouve tous les mercredis et samedis, le marché des fruits et légumes.

Valls préserve un centre historique intéressant, mais la ville doit plutôt sa notoriété aux castells, ses tours humaines, très belles mais très ardues. La ville recèle également divers édifices remarquables, comme la chapelle de El Roser et ses azulejos, l’église El Lledo, ou encore l’église Sant Joan qui possède le clocher le plus haut de la Catalogne.

La calçotada, un moment original et convivial

Les calçots sont originaires de Valls et la calçotada est le mot utilisé pour désigner la dégustation de ces oignons grillés. Il s’agit avant tout d’un événement qui rassemble les populations, puisque les calçotada sont généralement des grands déjeuners populaires entre voisins de quartier par exemple.

Ce weekend, ce n’était pas ma première calçotada, loin de là, mais c’est toujours un plaisir de partager ce moment entre amis. Ce repas est tellement surprenant ! Pour le déguster, il suffit d’enlever la couche supérieure  du calçot en l’extirpant de haut en bas en faisant attention à ne pas se brûler les doigts. Puis on trempe le calçot dans une sauce romesco. On le déguste tout seul en entrée, et ensuite on continue avec plusieurs viandes grillées, avant de terminer par des rondelles d’orange et la fameuse crème catalane. Un vrai festin !

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *