Aiguestortes

La Vall de Boí et le Parc National d’Aigüestortes

En route vers la montagne pour cette fin de semaine annoncée sous de fortes chaleurs ! Je pars donc à la découverte de la Vall de Boí, située dans les Pyrénées catalanes. Un weekend qui s’annonce à la fois sportif, avec des randonnées dans le Parc National d’Aigüestortes, et culturel, avec la visite des églises romanes.

Jour 1 : Cavallers et la Route de la Marmotte

Aussitôt arrivée à l’hôtel de Caldes de Boí, j’enfile ma tenue de randonnée. Je me dirige ensuite vers le barrage de Cavallers. L’après-midi est déjà bien entamé. J’opte alors pour un parcours qui me semble assez court : la Route de la Marmotte. En fait, cet itinéraire traverse une zone de haute montagne, avec un paysage rocheux et abrupt. Au début, je longe les eaux de Cavallers en suivant un chemin bien tracé. Une fois arrivée au bout du barrage, je grimpe légèrement pour arriver au Plateau de Riumalo. Ensuite, l’ascension se corse pour rejoindre les Llastres de la Morta. Mais au bout de cette ascension, j’atteins enfin l’Étang Negre. Quelques minutes plus tard, la nuit commence doucement à tomber. Je fais un dernier coucou au troupeau de vaches et je redescends en me faufilant entre les rochers de granit. Finalement, cette ascension constitue un bel échauffement pour le lendemain !

Jour 2 : Du plateau d’Aigüestortes au mirador de Sant Maurici

Le Parc National d’Aigüestortes propose de nombreuses randonnées pédestres pour apprécier la beauté des paysages, la faune et la flore. Je pars la journée entière en excursion. Dans un premier temps, j’emprunte un taxi collectif depuis le village de Boí, pour être déposée au plateau d’Aigüestortes. Depuis le plateau, une balade se dessine le long de la rivière de Sant Nicolau. Je poursuis jusqu’au Lac Llong (2.000m). Puis, la randonnée entame une ascension jusqu’au Mirador qui surplombe le lac Sant Maurici. L’itinéraire offre à la fois une vue sur le Lac Llong et sur le Lac Redó. Enfin arrivée au Mirador, je ne peux que contempler ce panorama exceptionnel : devant moi s’élèvent les sommets montagneux dels Encantats, et en contrebas j’aperçois le lac Sant Maurici. Heureuse d’avoir atteint ce point de vue, il ne me reste plus qu’à redescendre, allégée par la beauté de ce que je viens d’admirer.

Jour 3 : La Vall de Boí et ses églises romanes

Le dernier jour du weekend est un peu plus reposant. Je le dédie en effet à la visite du patrimoine. Il faut savoir que la Vall de Boí abrite le plus important ensemble d’églises romanes au monde. Elle est d’ailleurs inscrite au Patrimoine Mondial de l’UNESCO. Ainsi, l’ensemble roman de la Vall de Boí est composé des églises de Sant Climent et Santa Maria de Taüll, Sant Joan de Boí, Santa Eulàlia d’Erill la Vall, Sant Feliu de Barruera, la Nativitat de Durro, Santa Maria de Cardet, l’Assumpció de Cóll et de l’ermitage de Sant Quirc de Durro. Tous les villages ont leur propre charme, mais je mentionnerai surtout celui de Taüll. L’ambiance qui y règne, l’ascension du clocher de Sant Climent et la reproduction de l’intérieur de l’église, tout est attrayant. Pour ce qui est de l’ensemble roman, l’ermitage de Sant Quirc de Durro m’a particulièrement séduite pour son cadre privilégié.

Je termine cet agréable weekend dans les eaux thermales de Caldes de Boí. Rien n’est plus efficace que les eaux thermales pour se sentir bien et reprendre la route en toute sérénité.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *