Argentona, autrefois prisée par la bourgeoisie de Barcelone

Argentona, une municipalité du Maresme

Le Maresme est un territoire très bien relié par la route avec Barcelone. Il m’est donc très facile de visiter une de ses localités sur une journée. Aujourd’hui, j’opte pour la municipalité d’Argentona, située à 4 kilomètres de Mataró et à 33 kilomètres de Barcelone. Argentona possède un important patrimoine architectural et culturel ancré dans un environnement naturel.

Histoire et culture

Depuis différents points du Maresme on peut voir les vestiges du château de Burriac. Ce dernier est situé au sommet d’une montagne, à environ 401 mètres au-dessus du niveau de la mer. Même si ce château appartient à la municipalité de Cabrera de Mar, il est accessible depuis la localité d’Argentona. Ma curiosité m’entraîne sur un des sentiers prévus à cet effet : j’entreprends donc la marche ascendante vers le château. Le château de Burriac, par l’emplacement qu’il occupe et son histoire, s’est converti aujourd’hui en l’un des monuments les plus emblématiques de la contrée.

De retour au village d’Argentona, je flâne dans ses rues, jusqu’à l’église paroissiale de Sant Julia, reconstruite au XVIe siècle et au style gothique tardif. A ses côtés, se dresse une des premières maisons environnantes : la Casa gothique.

Sur cette place se trouve aussi le Musée de la Cruche. Ce dernier conserve et expose une grande collection de plus de 4000 jarres pour l’eau, la plupart étant des poteries traditionnelles, remontant parfois à près de 3000 ans de création de l’humanité, de l’âge de bronze à l’époque contemporaine. Certains exemplaires sont d’ailleurs l’œuvre de Pablo Picasso.

Argentona est aussi célèbre pour ses multiples sources naturelles. Certaines se trouvent dans le village, comme la Fontaine Picant et la Fontaine Sant Domingo. D’autres se situent parmi les montagnes et les environs du village.

La route du modernisme

Un mouvement artistique a laissé une empreinte bien visible à Argentona : il s’agit du modernisme, cette expression catalane de l’Art Nouveau. Il est manifeste dans la longue liste des édifices projetés par l’architecte Josep Puig i Cadafalch, qui a laissé son empreinte à Argentona, notamment avec sa résidence d’été, la Casa Puig. L’architecte a utilisé trois vieilles maisons pour les convertir en une véritable maison moderniste. Un processus de rénovation et d’embellissement commença en 1897 avec la construction d’une galerie avant-poste dans la cour, qui devint l’entrée principale et se finit en 1905. Aujourd’hui, le bâtiment est vraisemblablement laissé à l’abandon et c’est bien dommage !

Je poursuis ma route en empruntant le Paseo Baró de Viver. Celui-ci a été urbanisé à la fin du XIXe siècle et possède de nombreux bâtiments préservés et de magnifique résidences modernistes.

J’en profite également pour déjeuner à Can Baladia, un établissement moderniste converti en un agréable restaurant.

Argentona et sa vie moderne

Argentona paraît une localité bien tranquille. Il est agréable de se balader dans les rues piétonnes, notamment celle où sont exposées d’imposantes céramiques, emblèmes de la ville. La Plaza Nueva, située au coeur de la municipalité est la scène principale des actes de festivals ou marchés et sert de lieu de rencontre pour les petits et grands. C’est aussi à cet endroit que l’on découvre une relique du tramway qui reliait autrefois Argentona à Mataró.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *